AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Description courte à venir!
Je vous invite à lire le contexte par ICI.
Derniers sujets
» Fiche de personnage par Le Vagabond des Cendres
» Ephedes par Le Vagabond des Cendres
» Jiai par Le Vagabond des Cendres
» Isaax par Le Vagabond des Cendres
» Humains par Le Vagabond des Cendres
Partenaires
A venir
Statistiques
Nous avons 1 membre enregistré
L'utilisateur enregistré le plus récent est Le Vagabond des Cendres

Nos membres ont posté un total de 8 messages dans 8 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 4 le Sam 17 Déc - 9:42

Partagez | 
 

 [1] Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Le Vagabond des Cendres
Admin

Messages : 9
Date d'inscription : 16/12/2016
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://aksarath.forumactif.com

Message
MessageSujet: [1] Contexte   Sam 17 Déc - 8:50

On disait de ce continent qu’il était vierge. Il y a plus de 400 ans, c’est ce que l’explorateur Pazzo disait de celui-ci. Certes, ses vastes plaines, ses jungles et ses montagnes déchirant l’horizon promettaient un monde sauvage. Aksarath appelait à l’aventure et à la découverte. Pourtant, il fallut 300 ans avant qu’un explorateur, non, un conquérant ne l’investisse. Justin l’Exalté a posé pied sur l’archipel au nord-est du continent et il y a établi la première colonie. Les nouveaux habitants provenaient D’Orléaux, le phare culturel de l’époque. Cependant, celle-ci se voulait une entreprise privée. Cette aventure accueillait tous ceux prêts à délaisser leur monde et leurs habitudes pour s’abandonner à la vie sur le continent inconnu.
 
Les colons ont rapidement compris que les îles ne leur appartenaient maintenant que grâce au calme relatif des natifs. Ceux-ci habitaient les grandes plaines longeant la base des montagnes et ils se trouvaient entre les Justiniens et le centre du continent. Bien que pacifiques, les natifs n’étaient pas sans défense. Au cours des décennies de cohabitation avec les colons, ils ont échangé avec eux certains secrets de l’île : les montagnes étaient infranchissables, défendues par un peuple sans peur; les terres de l’autre côté étaient aussi sauvages que leurs habitants; et plus loin encore, des jungles mystérieuses… Mais tous ces paysages, décrits en plus ou moins de détails, étaient encore inatteignables. De toutes les merveilles décrites, les babioles de métal et de verre sont ce qui a le plus captivé l’imaginaire des Justiniens. Ces objets empruntés à une époque très distante (dans le passé ou le futur, selon les explications…) ne ressemblaient à rien de connu. La volonté de franchir ces montagnes n’en fut qu’amplifiée.
 
Le territoire au centre de l’île est méconnu des Justiniens comme des Lasha’an, les natifs des plaines. Cependant, il déborde de richesses et de mystères pour ses farouches habitants. Leur culture tribale inquiète peu les érudits de la ville de Juste, les croyant stupides et peu organisés, cependant ils possèdent une structure hiérarchique complexe centrée autour de leurs « dieux de métal ». Ces idoles cruelles ont fomenté chez leurs suivant une peur adoratrice de la technologie. Certains clans sont nomades et d’autres sont établis dans des villes dont la splendeur surprendrait même les plus sages de l’Academia. Ils n’ont pas eu connaissances de l’arrivée des Justiniens. Si les prophètes aux yeux clairs en ont parlé, la présence d’étrangers sur leur continent les inquiète à peine. Ils ont des problèmes bien plus importants. Leur monde a récemment chamboulé. Le sol a tremblé d’abord par petites secousses, puis dans un long grondement qui a vu le sol s’ouvrir et exposer ses entrailles. Leur territoire est maintenant affligé d’un trou béant, visiblement sans fond, duquel une complainte mélodieuse s’élève maintenant de temps à autres. Un clan complet a été avalé lors de l’effondrement et le chant des profondeurs affecte les dieux de chaque clan et leurs émissaires. Personne n’ose approcher cette zone qui se meurt peu à peu, mais la folie des divins gagnera bien vite le cœur des barbares.
 
Alors que les sauvages se questionnaient face à ces changements et que les colons avançaient vers les montagnes, une ville s’éveillait. Dans les profondeurs du continent, sous des années d’oubli, tel qu’il a été oublié, ce géant a repris vie en même temps que tous ses habitants. Bien au-dessus de ces habitants, des humains se menaient une guerre sans relâche. Les habitants de ce magnifique joyau cherchaient un sens à leur vie et à leur éveil. Le cri poussé lors de l’ouverture des portes et le doux hymne de leurs machines a retentit bien plus loin que l’oreille ne peut entendre et dans les jungles, on se prépare au pire. Entre ces dieux fous, l’inévitable rencontre d’un vieil ennemi et l’acharnement d’une nouvelle force militaire, le dernier bastion de tout ce qui est sacré pourrait bien tomber.
Revenir en haut Aller en bas
 

[1] Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aksarath :: Administration :: La Grande Bibliothèque-